StarFire Li-Crounch


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
» Petite histoire... Chat-pitre 3
Dim 18 Jan - 21:14 par Oro-Jackson

» Candidature de Tekaps
Dim 21 Avr - 18:32 par knockshot

» Cadidature de Levatarc & Co
Lun 11 Mar - 21:25 par Upsylon

» Oui ca se peut !
Sam 23 Fév - 9:42 par Iveron (rien venir)

» Annonce concernant Neos
Lun 18 Fév - 16:57 par Upsylon

» Neos épisode 6, L'alliance
Lun 18 Fév - 16:36 par Upsylon

» Réunion d'guilde !
Lun 11 Fév - 14:25 par Iveron (rien venir)

» Cherche 1 étoffe de Fauchalak !
Dim 10 Fév - 11:46 par Hyperia

» Titre: Maître Vampire
Sam 9 Fév - 12:44 par Dr-Enu

Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 Lettre au colonel Vons.

Aller en bas 
AuteurMessage
Upsylon
Richou Roleplayer
Richou Roleplayer
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Lettre au colonel Vons.   Dim 25 Nov - 22:20

Mon enfance fut troublée colonel Vons, et j'espère que le récit de ma vie vous aidera à mieux comprendre mes motivations...
Héritier d'une noble famille steamer, je naquis dans les bas-fonds de la mer, le sous-marin S302 était ma maison, mon père, le général Falon, que vous connaissiez bien, m'a appris les rudiment de la navigation et du combat tandis que les parties de pêches endiablées avec mon frère aîné, Dlaug, ont aiguisé mes sens et mes réflexes. Jusqu’à 14 ans je vécu donc paisiblement, dans la simplicité de mon chez-moi, agrémenté de voyages successifs dans les ports de Madestram, Sufokia et Utopia la Lointaine. Mais c'est le 4 Octilliard 615 que ma vie bascula...

Tout à commencé comme une journée normale, réveillé aux aurores par le bruit des mouettes du port de Sufokia, je me préparais à partir, nous nous rendions en effet en mer pour entreprendre un voyage de routine vers Frigost. Le voyage s'annonçait long et tranquille, nous embarquâmes à 15 heures. Après 2 jours de voyage, arrivés à la Baie de Cania, une tempête s'annonça, et nous plongeâmes aussitôt avec notre sous-marin, dans les profondeurs inconnues de l'océan. Elle avait aussi choisit ce moment là pour sortir...
Nous détectâmes tout d'abord une forme de raul des mers au loin, la seule à des kilomètres à la ronde. Nous pensâmes qu'il avait dû s'égarer pendant sa migration annuelle, et que cela n'avait pas d'importance. Mais tandis que nous nous rapprochions du coeur de la tempête, cette forme se faisait plus grande, plus féroce, mais nous ne pouvions pas nous permettre de tourner, nous allions trop vite. La forme était à présent plus grande que notre sous-marin, nous pouvions presque la sentir nous tourner autour, nous étions une proie facile pour un monstre de cette taille. Peut-être était-il pacifique? Nous eûmes la réponse bien trop tôt. La créature heurta notre coque de plein fouet, mon père à la barre manqua de tomber, pendant que le reste de la famille et de l'équipage tentait de s'accrocher à tout ce qui était solide. Après plusieurs coup successifs, le calme revint tandis que nous nous éloignâmes de la tempête. La suite du voyage fût tendue, on ne savait pas ce qu'était la créature, ni ce qu'elle faisait ici, dans un coin d'habitude plutôt calme. Ce fut donc un soulagement que d'arriver sur l'Ile de Menfe, l'une de nos escales.

Ma mère, mon frère et moi-même descendîmes nous ravitailler tandis que mon père restait au sous-marin pour évaluer les dégâts qu'avait subit notre embarcation. De retour de l'épicerie du village local, nous entendîmes des bruits de chocs et de cris venant du port, j'arrivais en trombe avec mon frère 5 minutes plus tard, mais c'était trop tard, tout était ravagé. Le sous-marin, éparpillé de toute part, était jonché de corps de matelots sans vie, qui commençaient déjà à être dévorés par les pious et chacha des glaces qui traînaient par la. Je cherchais mon père, en vain. La forme déposée par la chose qui avait fait ça n'était autre qu'une énorme mâchoire, la créature était revenue...

C'est pour cela que je vous écris, colonel, en apprenant votre expédition, que je souhaite venger la mort de mon père, en participant à votre quête : tuer Galganth'Ra, le démon des mers.

Draug Remeats.


La mort d'un père, un désir de vengeance, classique mais toujours intéressant n'est-il pas?

Image associée :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tofufufu
Troll immature
Troll immature
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 05/09/2012
Age : 19
Localisation : Ici... Ou peut-être là bas...

MessageSujet: Re: Lettre au colonel Vons.   Mar 27 Nov - 0:17

C'est un message du dieu Osamodas!
Faut pas jeter les poches plastiques dans l'eau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperia
Admin


Messages : 1048
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Lettre au colonel Vons.   Mar 27 Nov - 6:02

Ahah :')

Sinon,j'ai hate de connaitre la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre au colonel Vons.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre au colonel Vons.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)
» Lettre d'introduction de l'ambassadeur Flamand
» Lettre à HIRO HITO
» Lettre publique à la comtesse Illustre.
» [ Boite à outils] Modèles de lettre pour non inscrits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarFire Li-Crounch :: Bibliothèque d'Harry Stote :: Les RP d'Upsylon-
Sauter vers: